Compte rendu du match SCRAGIBI A - CINEYTIK A

 

Les Cinaciens accueillaient la sympathique équipe du Scragibi A avec l’obligation de  cartonner, ce qui ne semblait pas a priori facile, suite au brillant résultat du Braine A à Waterloo.

 

Beaucoup de clubs namurois jouant ce jeudi et ne pouvant donc envoyer un arbitre, le club visité a fait appel à Philippe Dusart qui nous a tiré une partie intéressante.

 

QWIRITE accouche de QI au premier coup. AAHNTTU au quatrième coup accouche d’un ANETH qui n’est vu que par deux joueurs (Christian Pierre et Eric Brulet, +2). AILNRSV ne trouve pas de E pour se liquider (trois solutions) et Philippe choisit de poser AVRILS. AZORNY? au coup suivant ne permet pas de scrabbler faute de E ou N et YuAN en maçonnage (seulement raté par Marc chez les visités) prend douze points à TYrAN.

 

ViKING (101) prend neuf points à cOKING et à Eric Vennin. THALASSO ne passe pas sur A mais pour se déstresser, DETOX fait l’affaire au coup suivant (+3). Viennent alors les deux coups qui vont ruiner les espoirs des visiteurs : AOOPRSS scrabble normalement sur HMNP mais seul le H est disponible. SOPHORAS a été joué à Cannes tout récemment mais les Binchois vont d’habitude à Biarritz (8/2). Raymond Zakhia pense qu’on peut le jouer sans le H et bulle sur ce coup.

 

 

 

Je ne sais si vous me comprendrez et si le poète sera indulgent à ma rêverie. Mais bien souvent les moindres vers des "Eblouissements" me firent penser à ces cyprès géants, à ces sophoras roses que l'art du jardinier japonais fait tenir, hauts de quelques centimètres, dans un godet de porcelaine de Hizen. Mais l'imagination qui les contemple en même temps que les yeux, les voit, dans le monde des proportions, ce qu'ils sont en réalité, c'est à dire des arbres immenses. Et leur ombre grande comme la main donne à l'étroit carré de terre, de natte, ou de cailloux où elle promène lentement, les jours de soleil, ses songes plus que centenaires, l'étendue et la majesté d'une vaste campagne ou de la rive de quelque grand fleuve.

 

Proust, Chroniques, 1922, p. 187).

 

ABCINRU permet de jouer INCUBERA pour 78 points mais il faut oser jouer RUBICAN sous peine de perdre 23 unités (8/1). Pour tenter de se rattraper, cinq Binchous tente un ‘pétillée’ de mauvais aloi sur PLEBE (27). C’est un deuxième mot de cinq lettres, LEUDE (+3 seule perte de Christian, mot que se sont refusés Marco et Stéphane notamment) qui va modifier le haut de classement et permettre au prodige Logan Michiels (-2) de remporter son troisième interclubs de la saison (son deuxième en solitaire). Il est vraiment phénoménal. Il précède Christian d’un point et le duo Marco-Luc de quatre points. Suivent Philippe (-8) et Jean-Pierre (-10). Marco est le seul visiteur à battre des Cinaciens et il a été chaleureusement applaudi.

 

Les visités perdent seulement 73 points en tout et battent ainsi leur record.

 

Grâce à ce score de 94,5-41,5 les Cinaciens restent encore en piste pour le titre. 

 

 

 

ELINVARS SILVANER RAVELINS RAYONNEZ PROSOMAS SOPRANOS PROPOSAS.

 

Chalumots